Que nous apporte la pratique du vélo ?

Classé dans : Non classé | 0

Zen attitude

Qui lu cru ? 20 min de vélo par jour pourraient être aussi bénéfiques qu’une séance de yoga.

On vous explique tout ça !

D’un point de vue physiologique : lors d’une séance de sport, votre organisme libère 4 types d’hormones : les endorphines, la dopamine, l’adrénaline et la noradrénaline.

L’endorphine vous procurera une sensation de bien-être ; la dopamine va intensifier cette sensation de bien-être, mais aussi vous permettre de vous sentir productif et moins fatigué. L’adrénaline et la noradrénaline sont considérées comme des hormones de stress, mais permettent notamment de se motiver. Si l’on résume, si vous utilisez votre vélo pour aller au travail, votre organisme sera plus détendu et prêt à entamer cette journée.

D’un point de vue psychologique : la pratique du vélo vous permet de prendre un moment pour vous, de s’évader et découvrir de nouveaux paysages.

De plus, si vous décidez de vous rendre au travail à vélo, finies les prises de tête dans les bouchons, prenez un grand bol d’air frais dès le matin.

L’écologie et vous

À l’heure actuelle, la question de l’écologie est au cœur des préoccupations des Français.

L’être humain a considérablement augmenté son empreinte carbone ces dernières années.

Et nous l’avons bien vu lors du confinement ! 70 % de réduction d’émissions est due à la diminution des transports, que ce soit le déplacement de personnes et de marchandises.

Le vélo apparait alors comme LE moyen de transport alternatif pour sauver notre planète.

De quoi faire réfléchir….

Des économies à portée de main

Sur le plan financier, la pratique quotidienne du vélo a des retombées économiques fortes.

Plus besoin de dépenser régulièrement son argent dans l’essence, le parking, l’assurance, les réparations…

Vous pourrez profiter d’un bon restaurant ou d’une petite soirée cinéma en échange.

Sur le long terme, votre porte-monnaie vous remerciera !

Une santé qui pédale…

Et oui, vous vous en doutiez, le vélo est bon pour la santé !

Un grand nombre de muscles travaillent sans relâche lorsque l’on pédale : les ischiojambiers, quadriceps, mollets, tibias…

Mais saviez-vous que notre grand muscle glutéal est l’un des premiers muscles a se musclé ? Appelé aussi le grand fessier, il est le plus grand muscle de votre corps. Celui-ci vous donne la puissance pour pousser sur la pédale. Quand on travaille trop ses ischio-jambiers, le risque est d’exercer une pression sur les lombaires ou de se faire mal aux genoux.

En musclant vos fessiers, vous diminuerez ce risque.

Bien sûr, nous n’oublions pas les bras, les épaules et la ceinture abdominale. Ainsi, ce sport permet de muscler l’intégralité de notre corps en ménageant nos articulations.

Mais ce n’est pas tout !

La noradrénaline vue plus haut que vous libérez lors de l’effort sert aussi à éliminer plus rapidement les cellules grasses.

De plus, la pratique du quotidienne du vélo permettrait de minimiser les risques cardiovasculaires. Que demander de plus ?

Alors, convaincu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *